3 raisons pour… succomber au charme d’Istanbul

RAISON 1 : à l’image de son grand bazar, Istanbul est colorée, vibrante, nerveuse, voire tumultueuse. Elle se découvre aussi bien sur la terre ferme que depuis le Bosphore, embarqué sur un petit bateau de croisière.

A faire absolument !

DSC02910DSC02938DSC03003DSC02974DSC02970DSC03005DSC03012DSC03254DSC03264DSC03320DSC03335DSC03326

RAISON 2 : à Istanbul, la nourriture est incroyable ! Big up pour le salon de thé Hafiz Mustapha et ses étalages de loukoums, baklavas et autres Turkish delights. Bon à savoir : on y rentre en bonne santé et on en sort complètement diabétique ! 

Dans la rue, on trouve à tous les coins de rues des marchands de marrons chauds, d’épis de maïs… et de moules farcies absolument succulentes #mioum.

Derniers plaisirs notables, le fameux café turc (on m’a même lu l’avenir dedans. Si si) et les petits thés à la pomme. Ces derniers sont un peu chimiques mais hautement addictifs.

IMG_2232DSC03240

IMG_2289DSC03095DSC03055DSC02952

DSC02939

RAISON 3 : pile entre l’Europe et l’Asie, Istanbul possède le charme des différentes cultures qui y cohabitent. La vieille ville est en un exemple probant, avec la basilique Sainte-Sophie (à visiter, ne serait-ce que pour sa coupole et ses mosaïques) toute proche de la mosquée Sultanahmet que l’on reconnaît grâce à sa couleur bleutée. Touristique, c’est vrai, mais ce serait vraiment dommage de ne pas aller se balader dans ce quartier.

DSC03030DSC03028DSC03038DSC03173DSC03169DSC03082