3 raisons pour… traverser le monde et découvrir la Nouvelle Calédonie

RAISON 1 : la Nouvelle Calédonie se compose d’une île principale entourée de quelques petits îlots. Impossible de faire autant de kilomètres (16.748 pour être précise) sans passer sur la fameuse Île des Pins.

Si le paradis devait être illustré c’est, selon moi, peu ou prou à cet endroit qu’il ressemblerait. J’y ai fait un bref passage, le temps de profiter de la Baie de Kuto et de celle de Kanuméra. Inoubliable ! Surtout en savourant une Number one (la bière locale) devant la mer.

DSC04256DSC04259DSC04260DSC04293DSC04296DSC04303

RAISON 2 : Maré est un autre atoll composant l’archipel des Îles Loyauté. On y arrive par la baie de Tadine et en longeant à pied une petite route pendant une trentaine de minutes, on y découvre, entre les cocotiers et l’Océan Pacifique, la tombe de Yeiwéné Yeiméné, leader indépendantiste assassiné en 1989. Une véritable curiosité qui donne un aperçu du savoir-faire artisanal des tribus locales.

DSC04469DSC04468DSC04466DSC04460DSC04452DSC04451DSC04450

RAISON 3 : mon plus beau souvenir lors de ce périple, le plus simple et le plus majestueux à la fois, ce sont les couchers de soleil. J’ai eu la chance d’embarquer à bord d’un cargo de 80 mètres et de les vivre depuis la mer comme depuis la terre ferme. Inutile d’argumenter, il suffit de regarder les photos suivantes pour comprendre…

DSC03875DSC03882DSC03915DSC04079DSC04095DSC04391DSC04395DSC04401DSC04425