3 raisons pour… goûter à la douceur de Rome

RAISON 1 : le musée du Vatican et sa célèbre chapelle Sixtine, bien évidemment ! Surtout qu’il est interdit de photographier le merveilleux plafond. Ce à quoi je n’ai bien sûr pas obéi #mécréante.

Bon plan : prendre ses billets sur le Net histoire de s’offrir un coupe-file, sinon c’est parti pour au moins 3 heures de queue en plein soleil (et le soleil ça donne des rides). La chapelle Sixtine se situe à la toute fin du parcours qui vous fera passer par des dizaines de salles, musées et galeries. Il y a même une partie réservée à l’art moderne. Prévoir donc plusieurs heures devant vous pour le tour entier.

http://www.museivaticani.va

DSC01799DSC01744DSC01737DSC01706DSC01693DSC01691

RAISON 2 : poursuivons dans la visite culturelle avec la petite basilique Saint Pierre aux liens, dans le quartier du Monti. Nichée dans le fond du bâtiment on y découvre une statue de Moïse… arborant une paire de cornes. La faute au traducteur qui aurait commandé à Michel-Ange un Moïse avec des « cornes » au lieu de « rayons »… heureusement qu’il n’a pas confondu avec le mot « saucisses ». En même temps, au début du XVIe, il parait que Google traduction n’existait pas.

DSC01917DSC01918DSC01926DSC01930DSC01935

RAISON 3 : les enseignes ! Elles résument à elles seules tout l’esthétisme italien… En les regardant je sens de nouveau le délicat parfum du basilic, de la sauce tomate et des spaghettis alla vongole… j’y reviendrai prochainement car aller en Italie sans parler de ses trattorias, des fameux Spritz et de sa gastronomie, c’est péché ! J’ai même l’adresse pour boire le meilleur café du monde…

DSC01858DSC01654DSC01904DSC02439DSC02110DSC01971DSC02440DSC01554