3 raisons pour… recharger ses batteries à Ostende

Attention, scoop. Ostende a un pouvoir magique : celui de recharger nos batteries. Et, par conséquent, d’être en forme pour accueillir les bonnes nouvelles qui suivent invariablement un séjour passé dans cette charmante ville de la côte belge. Qu’il pleuve (souvent), qu’il vente (toujours) ou qu’il neige (parfois), Ostende ne vous laissera jamais tomber. En un mot comme en cent, c’est la ville idéale pour braver un coup de mou (et les éléments).

RAISON 1 : je ne me lasserai jamais de regarder la Mer du Nord. Sa vivacité, son tumulte, sa puissance et ses tonalités envoutent en toute saison. À pied, à vélo ou même en longeant le front de mer en voiture, profitez à chaque fois d’un nouveau spectacle car elle n’est jamais la même. Et que dire de la lumière… Rien. Il suffit de regarder.

DSC09289DSC09291DSC09297DSC09300DSC08178

RAISON 2 : alerte bon plan ! S’il y a un endroit que Marc et moi chérissons à Ostende, c’est bien le CultuurCafé. Niché au rez-de-chaussée du centre culturel installé dans l’ancienne poste de la ville, à deux pas des rues piétonnes, ce café restaurant propose des brunchs et des plats de qualité qui ne déçoivent jamais. Il est aussi possible d’y prendre l’apéro, mais pour cela nous préférons aller trainer dans les bars à bières un tantinet plus lugubres. Mais revenons au Cultuur Café, qui saura en séduire plus d’un(e) avec son charme totalement suranné et une agréable simplicité, le tout dans un cadre « vintage bobo chic ».

DSC09311DSC09303DSC09304DSC09308DSC09309DSC09310DSC09312DSC09317DSC09318

RAISON 3 : si de prime abord la ville peut paraitre quelque peu austère, sachez que la réalité est un peu plus subtile. Le charme d’Ostende se mérite : levez donc les yeux et imprégnez-vous du mélange des architectures. Les formes se dessinent sur le ciel lourd et changeant, les courbes se heurtent aux lignes rigides, les époques se confrontent, s’entrechoquent et se révèlent grâce à leur anachronie et leurs différences.

DSC09284DSC08176DSC09324DSC09327DSC09330DSC09331DSC08172

BONUS GOÉLAND : front de mer oblige, il n’est pas rare que ces bestioles viennent nous rendre une petite visite sur les balcons des hôtels dans lesquels nous logeons. Si vous ne savez pas encore faire la différence entre un goéland et une mouette, sachez que le premier est une grosse mouette au bec jaune, tandis que la seconde est un petit goéland au bec rouge. Compris ? Si ce n’est pas le cas, je vous laisse réviser ici.

DSC09273DSC09278DSC09282