3 raisons pour… mater (pas en douce) le doux Matendouce

Il est grand et fort comme un géant mais il a le regard délicat. Son humour est désopilant, parfois grivois, mais il possède un sens du jeu de mots hors du commun. Il édite des fanzines en noir et blanc mais aussi de véritables recueils aux couleurs et aux papiers savamment sélectionnés. C’est tout un paradoxe, ce Matendouce. C’est aussi et surtout un copain bourré de talent, de savoir-faire et d’idées toutes plus loufoques les unes que les autres. En un mot comme en cent, un artiste à part entière qui mérite largement 3 raisons pour se pencher sur son travail…

RAISON 1 : pour son amour de l’humour

« Mes dessins sont un condensé de blagues en tout genre, de contrepèteries et de calembours », résume Matendouce. Et à force de chercher jeux de mots et autres traits d’esprit, son cerveau est littéralement conditionné pour en trouver toujours plus. À en voir la note dédiée dans son téléphone, il a bien une dizaine de BD d’avance ! Inspiré par les journaux Spirou et Pilote de son père, Matendouce est tombé dans le dessin dans sa plus tendre enfance. « J’ai toujours dessiné et à force, le style s’affine », explique ce grand fan de Fluide Glacial. Mais le déclic, le vrai, se produit lorsqu’il s’installe dans la métropole lilloise en 2006 : « J’ai intégré Ribozine, un fanzine lillois, et là j’ai commencé à avoir un rythme. » Il collabore aujourd’hui à cinq titres pour lesquels il produit des planches et quand il en a suffisamment, il édite ses propres BD. Rien que ça !

RAISON 2 : pour sa passion de l’impression

Aujourd’hui graphiste, Matendouce a débuté son chemin professionnel par l’imprimerie. Aussi, pour pareil technicien, la forme importe autant que le fond. Et le plaisir se poursuit bien au-delà du dessin. « J’aime imprimer ! Ça me motive pour créer des choses, c’est un cercle vertueux », explique-t-il. Pliages, formats, tirages, papiers, supports… tout compte pour ce créatif aux multiples casquettes. Et quand il produit des BD en petits tirages, il cherche systématiquement à en faire des objets beaux mais aussi singuliers : « Mes dessins sont 100% auto-édités. Si tu ne veux pas une BD comme les autres, viens me voir ! » Il ne s’interdit pour autant pas de rêver d’être édité dans la « bible » : Fluide Glacial. Peut-être cette année ? Croisons les doigts.

RAISON 3 : pour son désir assidu d’être lu

Le but de tout créatif : partager ses productions au plus grand nombre. Matendouce n’échappe pas à la règle. Et pour cela, il pratique les prix les plus bas possibles. D’ailleurs, au bout d’un an, il finit par tout publier sur son site. En raison de son succès (car il a un vrai fan club), les choses s’enchainent parfois dans le sens inverse, et son contenu numérique finit par être imprimé pour la postérité. Dans tous les cas, les projets ne manquent pas et Matendouce fourmille d’idées : Fluide Glacial mais aussi la suite de « Katrol Berlou » (qui signifie « chat bigleux »), « Tröpâh » et « Mechplek ». « J’ai aussi du contenu pour passer à des formats d’une vingtaine de pages. En ce moment, je mûris une histoire, une autofiction sur la chance. » Je ne sais pas pour vous, mais ici nous avons hâte de découvrir cette BD.

BONUS MATENDOUCE

J’ai oublié un détail (et de taille), Matendouce, c’est quelqu’un de généreux. La preuve, il a spécialement concocté une planche pour vous, pour moi, pour le blog. C’est cadeau ! (merci copain)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s