3 raisons pour… s’émerveiller devant les Machines de l’Île de Nantes

RAISON 1 : à quelques pas du centre-ville, sur le site des anciens chantiers navals, les Machines de l’Île de Nantes promettent une immersion immédiate dans un monde totalement enchanté, parfaitement onirique, un tantinet singulier mais toujours plein d’esprit.

Première étape, la galerie des machines pour une déroutante visite d’une heure (et ça passe vite) en plein coeur d’un vaste atelier. Sous la verrière, les fables se succèdent, mettant en scène ici une araignée mécanique, là un héron majestueux qui s’envole à quelques centimètres au-dessus des têtes des spectateurs totalement médusés. Une fourmi légèrement hystérique, une chenille géante mais aussi des animaux de bric et de broc parfois effrayants complètent ce bestiaire, le tout mis en scène dans un décor constitué de plantes vertes et carnivores.

DSC06192DSC06176DSC06179DSC06186DSC06256DSC06202DSC06205DSC06213DSC06218DSC06223DSC06229

RAISON 2 : l’enchantement se poursuit au carrousel des mondes marins, conçu sur trois niveaux peuplés de créatures dignes des romans de Jules Verne, dont le musée se situe juste en face, de l’autre côté de la rive. Attendez-vous à un véritable plongeon dans les fonds marins, les abysses et la surface de la mer, dans une esthétique rendant hommage aux arts forains les plus traditionnels. J’aurais pu rester des heures à regarder ce drôle de manège et à ressentir la joie des visiteurs chevauchant les structures.

DSC06260DSC06285DSC06270DSC06272DSC06274DSC06289DSC06290DSC06295DSC06267

RAISON 3 : majestueux, malicieux, attachant et grandiose, l’éléphant déambule sur le site en arrosant tout sur son passage. Cette grande carcasse métallique emmène pas moins de 50 passagers dans un joyeux vacarme. Inoubliable !

DSC06258DSC06257DSC06369DSC06319DSC06320DSC06322DSC06325