3 raisons pour… découvrir les lieux insolites de Nantes

RAISON 1 : Nantes réserve décidément une myriade de jolies surprises, ne serait-ce que par la façon dont la ville a su reconvertir ses trésors du passé en lieux désormais incontournables. Nantes & Rotterdam : même combat, même impression, même plaisir.

La visite débute par le bar du roof top installé au dernier étage de la tour Bretagne. Outre une vue à 360 degrés sur toute la ville et les alentours (particulièrement photogénique lors du coucher de soleil), Le Nid propose un concept totalement foutraque : l’oeuvre bar. Imaginez-vous boire des verres (je recommande fortement les bières locales, faites-moi confiance), installé confortablement dans des oeufs à la coque, en passant commande dans un bar en forme de cigogne (à moins qu’il ne s’agisse d’un héron ? La question reste ouverte)… c’est tout l’univers de Jean Jullien qui vous surprendra et qui vous séduira. Et ce n’est même pas un Kamoulox. Ouais.

DSC06122DSC06125DSC06160DSC06157DSC06156DSC06129DSC06133DSC06136DSC06161

RAISON 2 : en sortant de la gare, on aperçoit rapidement l’un des plus beaux symboles de la ville – et des amateurs des gâteaux secs – à savoir la tour LU, adossée au Lieu Unique. Plus on s’en approche, plus on découvre le faste de l’architecture de ce vestige de la biscuiterie.

DSC06167DSC06479DSC06480DSC06168

RAISON 3 : je l’ai expliqué ici, impossible de se rendre à Nantes sans aller découvrir ses fabuleuses et inoubliables machines. Mon conseil : y aller le matin puis s’enfoncer dans l’île de Nantes pour aller se régaler à la Cantine du voyage d’un menu unique à base de salade, de poulet local et de petites pommes de terre aux herbes délicieuses. Tout se passe dans un hangar customisé par un collectif d’artistes bien inspirés (bravo les gens d’Appelle-moi papa). Face à l’entrepôt, les célèbres anneaux de Buren complètent le plaisir, tout comme les grues, vestiges des chantiers navals.

DSC06364DSC06366DSC06342DSC06345DSC06346DSC06347DSC06352DSC06354DSC06356