3 raisons pour… redécouvrir l’horizon à Gravelines

Qu’on se le dise : Gravelines, the plage to be ! Avec son supplément d’âme typique des petites stations balnéaires désuètes et pleines de charme, Gravelines n’a rien à envier à son ainée Dunkerque. Sa plage et ses remparts nous séduisent à chaque visite, tout comme sa voisine Grand-Fort-Philippe, de l’autre côté du chenal. Et c’est cette destination que nous avons choisie pour notre première sortie post confinement. 

RAISON 1 : j’ai beau connaitre Petit-Fort-Philippe depuis ma plus tendre enfance, c’est assez tardivement que j’ai redécouvert le charme suranné des lieux. En été comme en hiver, la plage a le don de me requinquer et c’est désormais un passage obligé quand je suis dans le coin. Marc apprécie lui aussi ces petites échappées côtières autour du phare particulièrement graphique. Après plusieurs semaines de confinement, c’est précisément ce qu’il nous fallait : l’horizon, la mer, le ciel, les embruns.

DSC01150DSC01068DSC01060DSC01070DSC01077DSC01083DSC01085DSC01089DSC01086DSC01093DSC01097DSC01106

RAISON 2 : deux plages, deux ambiances. Juste de l’autre côté du chenal, Grand-Fort-Philippe offre une vue inédite sur la station balnéaire et son fameux phare. Après nous être perdus dans le dédale des ruelles, nous sommes arrivés à destination, au pied du calvaire des marins. Pour ceux qui en redemandent, sachez que la balade peut se poursuivre vers les Escardines (qui avait déjà fait l’objet d’un article l’an dernier). 

DSC01046DSC01049DSC01038DSC01023DSC01040DSC01042DSC01024

RAISON 3 : assoiffés de cette liberté nouvellement retrouvée, nous avons complété ce bol d’air iodé par une visite des remparts qui entourent Gravelines. En arrivant par le musée du dessin et de l’estampe originale, nous sommes immédiatement tombés sous le charme des sculptures de Charles Gadenne qui semblent accueillir les visiteurs. Un artiste que nous aimons beaucoup sur ce blog et dont nous avions apprécié le travail à La Piscine de Roubaix. Deux oeuvres signées Magda Nemeth complètent le panorama et invitent à la rêverie. En parcourant d’autres parties des remparts, nous avons fait le plein de quiétude et de nature. Précisément ce que nous étions venus chercher, et à moins de 100 kilomètres de la maison. Que demander de plus ? 

DSC01110DSC01119DSC01112DSC01120DSC01123DSC01116DSC01128DSC01129DSC01125DSC01136DSC01141DSC01146

Bonus « curiosité » : de l’importance de placer le U au bon endroit… Du côté Grand-Fort-Philippe, une ancienne façade de café me fait toujours sourire avec sa faute gravée pour l’éternité.

DSC01052

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s