3 raisons pour… chiller au Mama Shelter

Si vous aimez les endroits teintés d’humour et de fantaisie qui rendent la vie plus jolie, poursuivez la lecture ! Connus et reconnus pour leur (gros) supplément d’âme, les hôtels Mama Shelter attisaient notre curiosité depuis pas mal de temps, ne serait-ce que pour l’esprit malicieux qui transparait dans chacune de leur photo publiée sur leur compte Instagram. Après Rio de Janeiro, Los Angeles, Londres ou encore Bordeaux, l’enseigne s’est – enfin – implantée à Lille. Quelle meilleure occasion que la Saint Valentin pour aller tester leur offre (tout sauf mièvre, ça va sans dire) ? Le Mama Shelter, un hôtel refuge au cœur de la plus belle ville du Nord ? Assurément !

RAISON 1 : les premiers contacts avec la chambre nous ont immédiatement enchantés. Et Dieu sait qu’après de longues semaines sans voyager (notre dernier séjour, suédois, remonte déjà à octobre dernier), nous étions plus qu’impatients de séjourner dans un hôtel digne de ce nom. Bien que très proche de notre domicile, le Mama Shelter lillois a tenu toutes ses promesses et le dépaysement, si furtif soit-il, fut total. Vous n’aurez aucun mal à imaginer que nous nous sommes rués sur les masques, marque de fabrique du Mama, pour prendre moult selfies, tradition oblige. Mention spéciale au lit (grandiose) et à la salle de bain (rose).

RAISON 2 : nous le savions avant d’y aller, passer une nuit au Mama constitue une expérience incomparable. L’équipe nous avait réservé un accueil inoubliable à base de cadeaux gourmands, de produits bio à la délicieuse odeur d’amande et de petits mots sur les miroirs. Cerise sur le gâteau, nous sommes rentrés avec un pin’s et une sucette. De quoi ravir les enfants qui sommeillent (à peine) en nous.

RAISON 3 : covid oblige, le seul regret de ce séjour est de ne pas avoir pu profiter du bar et du resto. Qu’à cela ne tienne, un kit à cocktail nous attendait dans le mini réfrigérateur, tandis qu’un délicieux repas nous a été livré par le service d’étage. Le tout, s’il vous plaît, servi dans des assiettes estampillées « Mama loves you » (et nous aussi on t’aime, Mama). Même formule pour le petit-déjeuner, histoire de reprendre des forces avant d’arpenter les trottoirs lillois sous un beau soleil de février.

BONUS : bleu comme Sully, bleu comme le ciel d’hiver, bleu comme le reflet des bâtiments des gares lilloises… nous ne sommes pas près d’oublier la vue de ce week-end privilégié et hors du temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s